Carnavals de Sobrarbe

Une fête pour le défoulement et les interdits. Masques et déguisements dissimulent durant quelques heures les identités pour assurer la désinhibition des participants. Au terme de multiples procès, le Carnaval se ponctue par une sentence visant à châtier tous les fléaux de l’année précédente.

Dans le Sobrarbe, la fête conserve un halo magique, avec ses personnages millénaires qui, chaque année, ressurgissent pour envahir les rues et faire revivre les anciennes traditions.


Le plus emblématique, sans doute, est celui de Bielsa. Ce Carnaval concentre le plus grand nombre de personnages, parmi lesquels on distingue les «trangas», les «madames», «l'onso » ou Cornelio, qui sera jugé. Le rituel se poursuit d’année en année, avec ses bals et son jugement final.


Dans la vallée de Chistau, les festivités se prolongent pendant plusieurs week-ends, pour permettre aux habitants des autres villages d’y participer. Un bonhomme de paille, le «Muyén» est de toutes les rondes avant d’être jugé.


Dans la vallée de La Fueva, c’est une longue journée qui commence pour ce seul carnaval itinérant. Au son de la musique, le cortège de masques et de déguisements se déplace de village en village.


À Torla, le Carnaval qui sera accusé de tous les maux de la population n’a rien d’un bonhomme de paille. C’est un habitant du village qui est promené, enchaîné, de maison en maison, jusqu’à son procès sur la place du village.


À Nerín, le bonhomme de paille du Carnaval se prénomme Carnuz et il attend également le jugement auquel le soumettront les villageois.

Trouver plus d'offres de Huesca sur…
Booking Trivago Tripadvisor Central de Reservas
Diputación Provincial de Huesca Huesca Pirineos Hautes Pyrénées Hautes Pyrénées Poctefa FEDER Hautes Pyrénées Tourisme Ennvironement